Céline photo.jpeg

CELINE

On découvre, à la fin d’une séance de yoga, que l’on est pas tout à fait pareil qu’au début…

 

Au fur et à mesure de l’expérimentation en yoga, les bienfaits ne se révèlent pas uniquement au niveau du corps : ils permettent également de se connecter à son espace intérieur, d’être présent à soi-même. Notre société occidentale nous oblige très souvent à être dans l’action, l’activité cérébrale voir la compétition et nous laisse peu de répit. Le yoga permet de dénouer le corps, de faire circuler l’énergie à l’aide du souffle, de relativiser nos préoccupations quotidiennes, d’amoindrir la puissance de l’égo et finalement de se relier à soi, aux autres ainsi qu’au monde qui nous entoure.

 

Céline débute le yoga en 2012. Curieuse, elle décide d’en tester différents types: Iyengar, Kundalini, Hatha Yoga et finalement Viniyoga qu’elle enseigne aujourd’hui. Désirant approfondir son apprentissage, elle commence en 2018 une formation à l’Institut Samgati de Lausanne dirigée par Malek Daouk qui a été l’élève de T.K.V Desikachar, fils et élève de T. Krishnamacharya.

 

Environnementaliste de métier, préoccupée par la crise écologique actuelle, elle pense que le yoga peut nous aider à mieux y faire face en nous faisant prendre conscience que nous faisons partie intégrante de la Nature, d’un ensemble où tout est interconnecté, d’un écosystème, d’un Tout.